featured, Recettes, sur le pouce — January 11, 2012 10:31 pm

Le Burger de la mort

posté par :

Le Burger de la mort

Je ne sais pas vous, mais moi je suis capable de faire des kilomètres pour un bon burger ! Eh oui j’aime la cuisine et j’aime aussi les burgers. Jusqu’à ce jour, le meilleur je l’ai trouvé chez Spitzer’s à New York : Le “Kobe Burger”… un délice ! Depuis je m’y suis mis aussi, et que faut-il pour faire un bon burger ?

Un super pain, une super viande, des toppings et une bonne sauce … suivez le guide !

Alors voilà, vraiment lassé des pains briochés industriels pour les burgers, je me suis lancé dans la conception du Buns et tant qu’à faire le pain, autant faire en sorte que le reste soit bon aussi. Mon beau frère serait là, il vous dirait que pour un super steack haché il vous faut 60 % de macreuse et 40 %  de gîte, alors si vous avez un hachoir à viande, appliquez les proportions et ce sera savoureux.

Bon commençons par les Buns :

Ingrédients pour 6 beaux pains :
500 g de farine blanche (Bio de préférence)
30 cl d’eau
2 cuillères à café de sel
20 g de levure boulangère fraiche (demandez à votre boulanger)
25 g de sucre en poudre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Graines de sésame

Burger de la mort - Buns

Diluez la levure dans un peu de lait tiède (attention : pas trop chaud, sinon vous allez « tuer » la levure !). Laissez reposer la levure jusqu’à ce qu’elle « bulle », c’est-à-dire qu’une mousse se forme sur le dessus.

Versez la farine, le sel  et le sucre dans le bol de votre robot. Ajoutez la levure.

Pétrissez à l’aide du crochet en ajoutant l’eau et l’huile d’olive petit à petit jusqu’à former une boule de pâte homogène. Vous pouvez également utiliser une machine à pain, voire même, pour les plus courageux, pétrir à la main.

Laissez lever la pâte dans un saladier couvert d’un torchon propre pendant 45 minutes minimum, dans un endroit tiède, à l’abri des courants d’air. Ensuite, dégazez la pâte (pouf un coup de poing dans la pâte… ça défoule !)

Formez 6 boules de pâte, bien rondes et dodues, de taille égale (pesez-les pour que chaque pâton ait un poids identique).

Ca colle un peu aux doigts alors petit conseil : farinez-vous les mains et farinez la pâte pour faciliter la formation des boules.

Ensuite, déposez vos boules façonnées sur du papier cuisson fariné (ou des plaques de silicone farinées) en les espaçant suffisamment pour qu’elles aient la place de gonfler sans se toucher.

Laissez reposer encore une heure minimum à température ambiante (plus longtemps si les petits pains n’ont pas gonflé).

Faites chauffer votre four à 200°. Pendant ce temps, humidifiez les pains puis parsemez de graines de sésame.

Enfournez pendant 15 minutes en position chaleur tournante avec un récipient rempli d’eau pour former de la vapeur.

Voilà vous avez vos buns. Pour la garniture de votre burger c’est un peu à votre goût, pour ma part ce sera… chorizo, 4 tranches d’un super comté, tomates, mâche, oignons rouges, moutarde à l’ancienne et une pointe de ketchup. Je ne vais pas vous expliquer comment empiler le tout entre les deux tranches de pain, je pense que vous avez bien saisi le concept. Le secret étant bien évidemment de glisser dans votre burger tout ce que vous aimez : bleu, guaccamole, bacon, cheddar, oeuf, cornichons, compoté d’oignons j’en passe et des meilleurs … alors à vous de jouer !

Une dernière chose et pas des moindres, pensez à assaisonner votre viande avant la cuisson, un petit coup de moulin à poivre et une grosse pincée de sel.

Maintenant laissez donc marcher votre imagination et racontez moi vos plus belles experiences de Burgers de la mort !

le burger de la mort

Bon Appétit !

5 Commentaires

  • et vous le burger vous l’aimez comment ?

  • On peut lui donner un thème : à l’italienne (avec coppa, artichauds poivrade, tomate confite), à la grecque (olives, feta, concombre), mexicaine … c’est inépuisable !

  • et vous, vous l’aimez comment ?

  • si j’osais, je dirais : “un coca cola!” !!! Mais pour parler vin, et faire dans l’exotique, je suggère un Zoulou Tentation d’afrique du Sud, un cinsault-pinotage qui aura suffisamment de structure pour tenir tous les étages de ce burger, et en même temps du fruit et de la légèreté pour ne pas alourdir encore plus ce building culinaire … que chacun s’exprime.

  • si j’osais, je dirais : “un coca cola!” !!! Mais pour parler vin, et faire dans l’exotique, je suggère un Zoulou Tentation d’afrique du Sud, un cinsault-pinotage qui aura suffisamment de structure pour tenir tous les étages de ce burger, et en même temps du fruit et de la légèreté pour ne pas alourdir encore plus ce building culinaire … que chacun s’exprime.

Laisser une réponse

— obligatoire *

— obligatoire *